17/09/2014
Toto
Red Band Society
Vidéos
Pas de Commentaire

La chanson « Shake It Off » de Taylor Swift a été utilisée pour la promotion de la nouvelle série de Fox, Red Band Society qui commence ce soir aux USA.

Vous pouvez découvrir la vidéo promotionnelle ci dessous.



17/09/2014
Flo
Penderie de Taylor
Non classé
Pas de Commentaire

Voici une nouvelle « Penderie de Taylor« . Pour ce mercredi de septembre, nous vous proposons un look parfait pour la fin de l’été. Il s’agit de la reproduction de la tenue que Taylor Swift portait dimanche dernier à New York. Bon Shopping à toutes!

bann
 



17/09/2014
Béa
Coulisses Shake It Off
Shake It Off, Vidéos
Pas de Commentaire

La chaine youtube de Taylor Swift vient de publier une nouvelle vidéo qui dévoile un peu plus les coulisses du clip de « Shake It Off » . Il s’agit cette fois d’une vidéo concentrée sur la ‘danse robotique‘. Il s’agit d’une vidéo plutôt marrante qui montre qu’entre la perruque trop serrée et les lunettes trop grandes, tourner un clip est parfois épuisant!



17/09/2014
Béa
5 choses à savoir sur 1989
Article
Pas de Commentaire

En ce moment, le magazine Rolling Stone fait la part belle à Taylor Swift puisqu’il a publié un 3ème article sur la chanteuse et son nouvel album 1989. Swift-France.com vous a fait la traduction des « 5 choses à savoir sur l’album 1989. » On se retrouve cet après-midi pour une nouvelle penderie de Taylor!

1. New York
La première chanson de 1989, essaie de retranscrire l’excitation de quelqu’un qui vient tout juste d’emménager à New York, comme Taylor Swift l’a fait au début de l’année. « Cette ville m’a intimidée pendant longtemps, » raconte-t-elle. « C’est tellement grand, il y a tellement de gens. Je croyais que je ne m’en sortirait jamais ici, car je n’étais pas assez brave pour cette ville. Et puis à un moment donné, je me suis dit ‘je suis prête’. »

2. Lots of Max Martin
Le géant suédois de la pop avec l’aide de son protégé Shellback, ont produit presque la moitié des chansons de l’album et il est aussi, avec Taylor Swift, le producteur exécutif de l’album. Taylor Swift avait déjà travaillé avec lui auparavant, en 2012 sur l’album RED, mais cette fois le suédois tient une place bien plus importante. « J’avais l’habitude de m’imaginer Max Martin comme un sorcier qui vivait dans un château perché en haut d’une colline » dit Taylor Swift avant d’ajouter, « Et un jour, Scott [Borchetta, le patron de son label] m’a dit, ‘Tu sais, si tu veux travailler avec lui, tu peux. » et j’ étais là, Quoi?! »

3. Une ambiance à la ‘Fine Young Cannibals’

L’ami de Taylor, Jack Antonoff, qui a co-écrit et co-produit 2 chansons de l’album raconte qu’ils se sont énormément rapprochés lorsqu’ils ont écouté différents groupes pop des années 80 qui ont eu un énorme hit en 1989. « Le moment où l’on est passé d’amis à collègues est lorsque nous parlions des caisses claires dans le titre ‘She drives me Crazy’ de Fine Young Cannibals » dit Jack. « C’est Taylor qui en a parlé la première et je lui ai répondu ‘Mince alors, tu ne vas pas me croire mais j’ai utilisé ce son dans un de mes morceaux’. Je lui ai joué ce morceau sur mon Iphone et elle m’a dit ‘Envoie-moi ce morceau’. Et c’est devenu la chanson I Wish You Would. ». « Je pense vraiment que ‘She Drives Me Crazy’ pourrait encore être jouée à la radio aujourd’hui. Elle est intemporelle » confie Taylor Swift.

4. Des chansons classique, style journal intime
Une des chansons de l’album est tout droit tirée du journal intime de Taylor Swift et une autre, « Out of The Wood » aurait pu l’être. « La chose que j’adore avec cette chanson » raconte Antonoff qui l’a co-écrite « est que certaines parties ressemblent à des fragments de journaux intimes que des centaines de milliers de personnes auraient pu écrire. Il y a des passages où tout le monde peut s’identifier et ils sont d’autant plus forts que Taylor Swift a été extrêmement honnête sur des choses personnelles. »

5. Un esprit de découverte
Peut-être que la plus grosse influence qu’ait eu l’année 1989 sur cet album est comme le dit Taylor, qui est née cette année-là, un sentiment de liberté. « C’était une période un peu expérimentale pour la pop musique. Les gens se sont aperçus qu’une chanson ne devait pas obligatoirement contenir le trio ‘batterie-guitare-basse’. On pouvait aussi créer une chanson avec un synté et des batteries électriques. On pouvait chanter à plusieurs durant toute une chanson. On pouvait faire tellement de choses différentes. Et je pense que ce qui s’est passé avec la musique, c’est aussi appliqué à notre culture. C’est une période où les gens pouvaient porter toutes couleurs dingues qu’ils souhaitaient, parce qu’ils le voulaient. Les possibilités et les opportunités étaient infinies, tu pouvais vivre ta vie de la manière dont tu le souhaitais. Et avec ce nouvel album je me suis dit, « Il n’y a pas de règles. Je n’ai pas à utiliser les mêmes musiciens qu’avant, ou le même groupe, ou les mêmes producteurs ou bien la même formule. Je peux vraiment créer l’album que je souhaite ».

Traduction: Béa de SWIFT-FRANCE.COM
Merci de respecter le travail fourni et de créditer le site pour toute copie, partielle ou dans son intégralité, de la traduction.